« Queue de Poisson », de quoi ça parle?

« C’est l’histoire du dialogue difficile entre ceux qui ont l’heure et ceux qui ont le temps.
C’est l’histoire d’un petit pécheur obligé d’emprunter le filet de son voisin acariâtre
C’est l’histoire d’une sirène aussi.
Et d’un monstre marin. »

Crée dans un contexte tendu (entre la loi Peeters en Belgique, la loi travail en France, l’Allemagne et ses « mini jobs » pour gagner moins, les italiens et leurs licenciements facilités grâce au« Jobs Act » et les anglais avec leurs contrats zéro, on en passe et des meilleures), Queue de Poisson tente à son tour de parler des relations patron/employé avec douceur, humour et poésie.

N’hésitez pas à demander le dossier du spectacle.
Il est beau, vous verrez!

L’idée était de créer un spectacle ultra transportable et compréhensible dans toutes les langues.
Nous avons donc décidé de jouer avec de toutes petites marionnettes (elles font 20 cm!) et de parler dans une langue qui n’existe pas (comme ça, tout le monde comprend. Et en plus ça fait marrer les enfants!)
Bib-04-09-16_23

Voilà comment ça commence:

« Sur scène, une table.

Sur cette table : du bric à brac, du sable, deux maisons, la mer.

Jack est en train de pêcher quand – tout à coup – un monstre marin saute hors de l’eau et part avec sa canne, le privant ainsi de son moyen de subsistance et de son seul travail.
Heureusement pour Jack, son voisin accepte de lui prêter un filet de pèche. En échange, Jack devra se lever tous les matins, partir à l’heure et, surtout, partager son butin.
Tout aurait sans doute pu se dérouler pour le mieux si la rencontre avec une magnifique sirène ne lui avait pas fait oublier de rentrer à l’heure… »

boutonretour
Si vous avez besoin de plus d’informations sur le spectacle, ou si vous souhaitez contacter l’équipe:

Rendez-vous dans la rubrique Contact